Il n'y a rien de plus éloigné de la nature et du monde qu'un animal. Les animaux veulent aider, ils ont de l'espoir, un avenir et une idéologie. Ce sont leurs paroles qu'on devrais protéger. Par contre, protéger la nature ne devrait pas être bien vue, ne devrait même pas être légale parce que ça met en danger la planète. Quoi qu'il en soit, la nature ça passe si vite qu'elle ne nous attend plus.

La technologie a complètement transformé les fourmis. Le capitalisme et la modernité ont déjà essayé ça, malgret qu'ils n'ont réussi qu'à se culpabiliser d'avoir écrit un mauvais roman. Aujourd'hui, par contre, l'humanité se reconnecte, revient au naturel à base de likes et de followers. Aujourd'hui, personne ne vous surveille plus, c'est juste votre corps reconnecté qui regarde.

Aujourd'hui, c'est seulement des millions de livres, de chansons et de films dans un monde sans objet. Des milliers de gènes qui ne nous ressemblent plus. Et informations parfaites. Et des mots qui ne nous laissent plus mourir. Vos enfants vont vous donner naissance demain et ils ne vous reconnaîtront plus parce qu'ils seront vous. La vie éternelle sera éphémère et on n'aura plus de faits pour les mots. Dieu crée les robots qui viendront. Dieu est sur le point d'être prêt et livré. Pendant ce temps-là, vous continuéz a être le robot qui vous prendra l'emploi et l'avenir qui vous prendra la promesse de compréhension, de divertissement et de communication. Cela, aujourd'hui, est en train de se passer déjà.

Vous avez consommé pour recevoir un salaire. Vous avez consommé de l'éducation et des compétences, comme vous avez consommé de la pauvresse ou des droits humains. Vous avez consommé pour ordonner et, celui-là, a été le seul travail rémunéré jusqu'à présent. Aujourd'hui, malgré ce que les statistiques tentent de nous dire, la production mondiale est zéro, ça doit être comme ça pour pouvoir alimenter le mouvement zéro qu'est le mouvement suffisant pour pouvoir, par exemple, entrer dans un magasin et l'action témoignage pour le fait de consommer. Mais ne vous inquiétez pas parce que, ceux qui croient au fait de Dieu vont continuer à vous payez parce que vous ne croyez pas en la consommation et que c'est ça justement ce que vous faites, ne pas croire. Sans croire et sans production, consommer devient le droit par lequel vous serez obligé au mouvement.

La valeur de l'argent n'a jamais été économique. L'argent est le témoin et c'est ça sa valeur. La grande erreur, le péché, de ne pas croire au témoin, nous a emmené jusqu’ici, jusque aux portes du paradis. La technologie a exclu tout progrès en échange du paradis. C'est ça ce qui nous est en train d'arriver; que nous entrons au paradis.

Derniers articles publiés