Le pouvoir s'est rendu compte que c'est vous le pouvoir et que votre peur d'être découvert n'est plus qu'un homme en costume d'homme en costume de femme en costume d'homme, un travesti sans rien à cacher, même pas son ancienne suspicion que les autres sont déguisés. Le pouvoir s'est rendu compte. Le problème est que, maintenant que nous sommes observés, la tromperie ne restera plus un déguisement et la vérité sera l'écran de fumée qui devrait nous distraire. Nous avons cru à tort que nous pouvions être vus, vérité suffisante pour être exposés. Le pouvoir s'est rendu compte, nous avons été vus, et maintenant tu le sais déjà. Que le peuple le sait déjà.

Vous savez déjà que pour enlever le pouvoir au peuple, il faut le forcer à l'avoir car, en réalité, vous ne voulez pas le pouvoir mais seulement vous sentir un vainqueur. Vous ne voulez pas combattre d'autres idées mais simplement être d’accord pour pouvoir discuter. Vous ne voulez pas discuter mais seulement pouvoir être capable de discriminer pour croire et ne pas être seul. Déjà vous savez que uniquement les artistes ne sont pas seuls et que seulemet eux ne sont pas capables d’avoir des ennemis.

Nous ne sommes pas faibles mais nous voulons comprendre et ça c'est meurtrier et lâche. Ce n'est pas typique des hommes et des femmes que nous allons être. Par exemple, nous savons tous ce que le peuple signifie et à quoi ça sert mais nous ignorons qu'il n'est pas encore nécessaire de comprendre quelque chose et que c'est précisément cette lumière morte qui nous arrive qui maintient vivant notre espoir. Essayer de comprendre cela serait meurtrier et lâche parce que le fait que nous n’avons toujours pas besoin de comprendre quoi que ce soit signifie que la révolution est possible et, plus important encore, que la révolution n’est pas en avoir tort.

Il n'y a rien que nous puissions faire ou dire qui ne va pas être dit ou fait demain, rien que puisse éviter de créer un futur qui ne veuille pas nous comprendre et qui nous exempte de toute responsabilité, qui nous oblige à parler comme des enfants et finalement qui décide à notre place. Nous ne savons plus demander de l'aide et il n'est plus possible de pouvoir remercier au but de créér la violence nécessaire dont le passé a besoin pour se souvenir de nous. Plus unis que jamais par l'excès de mouvement, seuls les hommes et les femmes que nous allons être sont les seuls à pouvoir t'écouter et lire ceci. Tout cela pour le simple fait de ne pas être exposé.

Très probablement votres paroles et vos arguments n'ont pas la terre nécessaire et donc ils manquent de la haine ou la stupidité nécessaire pour brûler la planète et détruire la nature. Sans la terre nécessaire, la vérité et la raison ne peuvent que nous offrir le paradis qui reste sous nos pieds comme la grande menace d'où laquelle les animaux se regardent entre eux avec mépris. Seule la terre nécessaire peut nous offrir la vision qui nous permet d’aller à la guerre et de ne pas être exposés et en définitive, de pouvoir éviter que la possibilité de la catastrophe prenne la forme de la vérité.

Derniers articles publiés