Au silence, je me sens à l'aise. Le désert, la décadence et l’abandon nous forment parce qu'au silence, l’avenir meurt sans limites et sans paroles. Dans cet écho on peut entendre des gens avec classe qui reprochent à l'univers de se sentir trop petits ou on peut voir quelques esprits regarder les fourmis face à face. Au silence enfin, je te comprends sans ton besoin.

Au silence cependant, on ne trouve pas la tranquillité, la paix ou le repos. Dans le silence, les regards désespérés et vicieux imposent leur pardon à leurs victimes. Le silence m'éloigne de toi parce qu'il n'est pas juste. C'est pourquoi que je dois trouver un endroit où il est logique d'avoir des problèmes.

Tous ceux qui croient que danser est ce qu'ils ne peuvent pas faire, où ont-ils appris à être de si bons lâches? Avant de savoir qu'ils ne savaient pas, pourquoi ont-ils décidé de reconnaître la maîtresse et de révéler ainsi le secret en échange d'une identité? Ces personnes pensent que c'est l'instinct qui les a amenées à changer leur liberté et leur savoir par la peur et le pouvoir. Vraiment helàs, ils sont si bons lâches parce que ce n'est pas la première fois qu'ils viennent à ce monde-là et qu'il l'essaient, bien qu'ils ne le sauront jamais pour ne pas avoir de dire merci.

La patrie est l’un des silences que les artistes tentent de haïr avec leurs paroles, leurs sons et leurs silences. Ils agitent leurs drapeaux sous forme de poésie pour demander la permission au père. Ils marquent leurs frontières avec leur musique et leurs romans afin de redevenir généreux à tout prix. Les artistes possèdent toutes les identités et tous les nationalismes mais ils ne parlent que de l'égoïsme que le père leur a donné. Au silence des artistes il n'y a rien, même pas ton absence. Au silence des artistes personne ne sait comment t'utiliser et tu nies de l'oportunité de la companyie sauvage et de la peur à trouver le seul moyen d’être un système et aider.

Loin de l'art je me rapproche a toi. Le silence, comme une imagination, sort de ma bouche pour te demander de rester. Dans ce silence, on peut tout parler, les préjugés deviennent beaux et les personnes et les pays cessent d'être une prison. Sans une prison où respirer, mon identité de robot cesse de chercher ces milliers de followers qui, avec leurs caresses apprises, me rendent humain. Ma langue est robot. Dans le silence, comme dans un mensonge où je perds ma peur, mon cri se fait à nouveau entendre: c'est le nouveau mensonge.

Le nouveau mensonge est le cri jeune et maladroit auquel l'artiste s'identifie. Le nouveau mensonge est le point de rencontre, d'évolution et de compréhension entre l'artiste et le robot qui naît dans ton intérieur. Le nouveau mensonge est le fruit de notre succès alors que les vieux mensonges étaient le fruit de notre espoir. Les vieux mensonges tenaient la vérité laquelle, aujourd'hui, elle se tient sur le même sol sur lequel marchent les robots.

Derniers articles publiés